Menu Fermer

"Indésirables étrangers" - Camp de Rivesaltes

En 1938 est promulguée une loi instituant l’internement administratif pour les « indésirables étrangers ». Elle permet l’arrestation et l’internement de personnes non pour des crimes ou des délits, mais pour le danger potentiel qu’ils sont censés représenter pour l’État.

lire plus

En 1939, de nombreux Espagnols et volontaires des brigades internationales chassés d’Espagne sont regroupés au camp de Rivesaltes, ancien site militaire. À partir de 1940, le camp accueille également des juifs et des tsiganes. En 1942, le gouvernement de Vichy en fait le centre interrégional de déportation des Juifs de la “zone libre”. Des convois partent de Rivesaltes vers Drancy, antichambre de la mort.

Entre, août et novembre 1942, plus de la moitié des quelques 5000 Juifs internés à Rivesaltes échapperont à ces convois grâce aux associations de bienfaisance et d’assistance (Croix Rouge suisse, OSE, Cimade, YMCA, Unitarian Service etc...) et à l’envoyé du préfet, Paul Corazzi.

Ce camp accueille aujourd’hui un Mémorial, oeuvre architecturale de Rudy Ricciotti, inauguré en 2015.

lire moins